A la découverte d'un fruit sauvage, le mad

Publié le par Estelle

A la découverte d'un fruit sauvage, le madA la découverte d'un fruit sauvage, le mad
A la découverte d'un fruit sauvage, le madA la découverte d'un fruit sauvage, le mad

«MADD»: SUCRE, SALE, PIMENTE OU POIVRE

Fruit sauvage comestible, le «Saba Senegalensis» (de son nom scientifique) plus connu ici sous l’appellation de «madd» est un produit qui fait souvent son apparition à Dakar entre mi-mars et fin août ou septembre provenant de la Casamance, de la Gambie, de la Guinée et de la Guinée-Bissau. Il est très prisé par les populations, spécialement la gente féminine et en particulier les femmes enceintes. Ainsi, il reste très commercialisé et consommé par la population. Il est parfois utilisé comme remède contre la constipation du fait de sa richesse en vitamine C. 

LE «MADD»,  UN FRUIT D’ETE  

Pour ceux qui ne le connaissent pas bien, le «madd» est un fruit de l’été, un fruit «sauvage» car poussant principalement dans des savanes africaines. Il est cultivé comme un arbrisseau.  Il est composé de grains couverts de pulpe et de jus de couleur jaunâtre ou quelques fois rougeâtre le tout enveloppé par une sorte de coque. C’est un fruit très sucré pour certains et très acides pour d’autres. L’enveloppe globuleuse a une peau renfermée que l’on peut déguster également.  

LA GENTE FEMININE, PRINCIPALE CONSOMMATRICE, MAIS…

C’est un fruit spécial qui se déguste, la plupart du temps, aromatisé de sucre, de sel, du piment, du poivre et même des fois du cube Maggi. Tout cela pour le rendre délicieux. Il arrive aussi d’en faire de la confiture. 

LA DUREE DE LA PREMIERE FRUCTIFICATION DU ‘’MADD’’ EST RAMENEE DE 7 A 2 ANS

Avec le phénomène de l’érosion qui affecte des ressources phylogénétiques en général, beaucoup d’espèces fruitières, dont le «madd», sont menacées. Pour juguler cette catastrophe en perspective, l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra), à travers le Centre national de recherche forestière a entrepris un programme de domestication de ces espèces. Et des avancés notoires son enregistrés dans ce processus de domestication de beaucoup de ces d’espèces fruitières.  Mieux, ces progrès commencent à donner leurs résultats. Et, grâce à ce projet, le temps qu’il faut pour la fructification du madd est ramené de 7 à 2 ans. 

A la découverte d'un fruit sauvage, le mad

Jus de mad (recette de brousse!)

Extraire la pulpe du fruit,
mettre dans une bouteille
Remplir d'eau et SECOUER TRES FORT! pour détacher la chair des noyaux
ajouter du sucre selon le gout

Il suffira de secouer un peu la bouteille à chaque fois qu'on se sert

Publié dans Nature, Flore, fruit, arbre, Boisson

Commenter cet article