Le kamagnene, la fête des récoltes

Publié le par Estelle

Le parapluie du marié

Le parapluie du marié

Fête de l'abondance et de partage dans le village de Kagnout, non loin de Mlomp...

Dans le village du père de Léon, mon ami de Mlomp, nous assistons à la fête traditionnelle Diola, de Kamagnene. Que signifie Kamagnene ? " cuisiner le nouveau riz" En effet, c'est après les récoltes de riz que le Kamagnene est célébré. L'originalité est que cette fête n'a lieue que dans ce département d'Oussouye, dans le territoire d'Essoulalou (dans les environs de Mlomp). 

Le Kamagnène donne un temps d'action de grâce, pour remercier les esprits de leur avoir donné une pluie abondante permettant une bonne récolte mais aussi pour prier pour l'année suivante. 

Pendant les 3 jours de fête, tout un chacun doit offrir à manger (bien sûr du riz) et à boire (le vin de palme coulant à flot) à tous ses invités et étrangers venus assister. C'est une sorte de nouvel an !

 

Le kamagnene, la fête des récoltes
Le kamagnene, la fête des récoltes

C'est aussi le moment que choisissent les nouveaux mariés pour se distinguer. Parés, coiffés, ils sont fort bien accompagnés de la maison familiale jusqu'à la place publique pour assister à la danse des lutteurs : l'Ekonkon. Puis,ils se dirigent dans l'arène où ils s'offrent en spectacle devant la foule et paradant autour des jeunes lutteurs, venus eux montrer leur talent. Ces rites leur permettent de bénéficier de prières "d'heureux ménage". Le tout, accompagné des percussions, des danses, chants et bien sûr arrosé grandement de vin de palme !!!

Le kamagnene, la fête des récoltes
Le kamagnene, la fête des récoltesLe kamagnene, la fête des récoltes

Aussi, durant cette fête du renouveau, c'est la parade pour les futurs féticheurs qui terminent leur initiation à cette occasion. Coiffés d'un beret au ponpon rouge, les initiés sont ceux qui ont le bâton, les autres ne le sont pas encore. 

Commenter cet article