Sur le pont de Faidherbe

Publié le par Stelle Djisébénia

Sur le pont de Faidherbe

Quand le pont Faidherbe n’existait pas

Au premier temps de la colonisation, on se rendait à Saint-Louis au moyen de différents types d’embarcations, la pirogue étant la plus commune. Des barges transportaient les troupes encasernées dans l’île ainsi que les chevaux des spahis. Les caravanes peules amenant les troupeaux de bœufs faisaient passer ceux-ci par le gué de Bop Nkior.

Le 10 juin 1958, est inauguré un bac lors de festivités présidées par Louis Faidherbe. Le bac pouvait transporter jusqu’à 150 passagers. Il chargeait également des marchandises et des animaux.

Très vite, ce moyen de transport s’avèrera insuffisant au regard de l’accroissement du trafic et de l’intensification de l’activité commerciale. Un second bac est adjoint et une chaloupe mise en service en cas d’urgence : la répugnance des animaux à s’embarquer était constamment facteur de retard.

Le premier pont Faidherbe, un pont flottant

L’adjudication portera sur un pont flottant. Celui-ci comprenait 40 pontons en tôle, l’ensemble supportant un tablier en bois. Grâce à une « portière » de 3 pontons, le passage des navires était assuré. La partie flottante était longue de 355 mètres, pour une longueur totale de 680 mètres. Il fut inauguré le 2 juillet 1865, année du départ définitif du Gouverneur vers la Métropole . Un décret impérial attribua à ce franchissement le nom de « Pont Faidherbe ».

Peu après, un chemin de fer est décidé, construit puis mis en service entre Saint-Louis et Dakar, provoquant une nouvelle et très forte augmentation des échanges entre l’île- restée le centre économique de la Cité et politique de tout le pays. Son ouverture, en 1885, s’accompagne de la mise en place de restrictions dans l’usage du pont flottant.

Le choix du projet

Le pont choisi sera du type « pont-tournant », construit en treillis d’acier, d’un poids total de 1 300 tonnes. Sa longueur totale est de 508,60 mètres. La construction durera de 1894 à 1897 pour conduire à deux inaugurations successives.

Sur le pont de Faidherbe
Sur le pont de Faidherbe

Commenter cet article