Messe de quarantaine.

Publié le par Estelle

Messe de quarantaine.

Aujourd'hui, sur l'île d'Eloubalir, une grande effervescence... des allers-retours de pirogues avec l'arrivée de nombreux villageois d'Etama, de Séléki, de Bandial ou encore Kamobeul. Tous sont venus pour la célébration du quarantième jour du décès d'une habitante de l'île. Ici, les morts sont considérés et c'est d'une importance extrême pour chacun d'être présent... 

Cette coutume fait foi chez les musulmans; cette femme était mariée à un musulman, et avait adopté la religion musulmane. En me renseignant un peu, c'est une coutume mais non une pratique musulmane ; en effet ce quarantième jour remonterait à l'Egypte ancienne, les pharaons été enterrés 40 jours après leur mort. Symboliquement, ce chiffre correspondrait à la séparation définitive du corps, de l'âme et de l'esprit... A chacun son symbole !

C'est la première que j'assiste à un tel évènement, alors je vous livre mon récit tel que je l'ai perçu, véçu et ressenti.

 

Messe de quarantaine.

A 14h, tous nous sommes invités à nous diriger vers la case de la famille de la défunte. Tous les villageois sont présents, tous parés de leurs belles tenues, les femmes d'un côté, les hommes de l'autre. Je me joins donc aux femmes. Tout le village est là, rassemblé, écoutant quelques sourates du Coran qui sont lues, puis quelques prières en diola. Chacun rend hommage à cette femme de l'île. Le temps des prières passé, les femmes se mettent en action, nous recevons chacun un sachet afin d'y recevoir différentes friandises. La distribution de gateaux, de bonbons (boulettes de riz  et de mil surcées), de noix de cola, commençent...

Quelques bouchées sucrées, palabres dans le quartier autour d'un verre de thé, la journée peut se terminer...

Quelques douceurs sucréesQuelques douceurs sucrées
Quelques douceurs sucréesQuelques douceurs sucrées

Quelques douceurs sucrées

Je termine cette belle journée avec la douce Camille

Je termine cette belle journée avec la douce Camille

Publié dans Fêtes, religion, Village

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article