Fête de Noël à Eloubaline

Publié le par Estelle

En guise de boules de Noël, quelques calebasses suspendues...

En guise de boules de Noël, quelques calebasses suspendues...

Un 25 décembre à Eloubalir, à quoi ça peut ressembler ??? Ne vous attendez pas à quelques sapins décorés de boules et de guirlandes, ni de père Noël, les enfants n'attendent pas de cadeaux, encore moins de foie gras, de champagne ou de dinde aux marrons... Rien de tout celà. Bien que l'île soit à cent pour cent animistes, ici c'est jour de fête ! Fête de simplicité, de générosité, de partage et de convivialité, tout ce qu'on devrait attendre de la fête de Noël.

Tout commence par la messe de Noël, le prêtre d'Enampore fait le déplacement jusque sur l'île pour venir célébrer le jour de nativité, au foyer qui en temps scolaire sert d'école, mais pour l'occasion servira d'église (ne vous étonnez donc pas de trouver derrière le prêtre, un problème donné quelques jours avant aux élèves !) 

A un peu plus de 10h, nous entendons la pirogue arrivée, le prêtre est là, j'accompagne donc les chrétiens de l'île jusqu'au foyer afin d'assister à la messe de Noël. Enfants comme adultes, tous ont revêtus les beaux habits, les belles chaussures, les petites se sont faite tressées pour l'occasion. 

 

Messe de Noël au foyer servant d'église.
Messe de Noël au foyer servant d'église.Messe de Noël au foyer servant d'église.

Messe de Noël au foyer servant d'église.

La baptisée, son parrain et sa marraine.La baptisée, son parrain et sa marraine.

La baptisée, son parrain et sa marraine.

La messe est célébrée moitié en français, moitié en diola. Même si je n'occupe que rarement les bancs de l'église, je me souviens encore de quelques prières et arrive à réciter Notre Père, ou encore un Je vous salue Marie... Pour cette occasion, le baptême d'une petite fille est aussi célébré, mon ami Prosper est le parrain de la petite.

Et comment ne pas finir cette messe en chanson, chanson de circonstance, "il est né le divin enfant", je vous laisse apprécier les choeurs!

La messe terminée, tous les villageois sont invités dans la grande case à impluvium de l'enfant baptisé à prendre un verre afin de fêter le baptême. Une jolie table dressée au milieu d'un flot de lumière nous attend, nous écoutons le discours de Prosper, le parrain. Tous, chrétiens, musulmans ou animistes, réunis autour du puit, du buffet, entonnant un magnifique chant diola à vous donner le frisson tellement la scène est belle ! Je les remercie encore tous pour ce doux moment dont je me souviendrais longtemps...

Fête de Noël à Eloubaline

Le repas de Noël est servi !!! 

A Eloubalir, tous s'organisent par quartiers, par cases pour limiter les cotisations et que tout le monde puisse fêter Noël. Ainsi, depuis quelques semaines déjà ils se préparent, chaque groupement de maisons achetant poulets ou canards. 

Les femmes sont les chefs d'orchestre des repas, elles sont à la cuisine et au service pour que tous puisse avoir leur part. Donc chacun étant invité dans les cases des autres, le repas de Noël fût donc pour moi copieux, car invitée dans de nombreuses maisons. J'ai mangé couscous poulet, un vrai délice partagé avec les enfants et les femmes. Je remercie chacun de mes hôtes, pour leur générosité et pour le partage. Aussi je donne une mention spéciale pour toutes les femmes de l'île pour leur gentillesse et leur bonne humeur !

Repas de Noël
Repas de Noël Repas de Noël

Repas de Noël

Le repas terminé, où devrais-je plutôt dire, les repas terminés, la journée s'est poursuivie dans une bonne humeur, les uns offrant un verre aux autres... si bien qu'à la fin beaucoup semblaient un peu "chaotés" ! Puis, rebelote... repas du soir, les uns chez les autres, en attendant la soirée dansante. 

Mise à part quelques petits soucis d'organisation, la soirée a débuté avec les enfants pour leur heure dansante, et ensuite place aux adultes. Il faut reconnaitre que beaucoup n'ont pas pu assister (toujours le foyer, après l'église du matin, place à la discothèque le soir), faute d'abus d'alcool !!!

Fête de Noël à EloubalineFête de Noël à Eloubaline
Fête de Noël à Eloubaline
Fête de Noël à EloubalineFête de Noël à EloubalineFête de Noël à Eloubaline
Deux amarantes picorant le riz

Deux amarantes picorant le riz

Ici, seul le jour de Noël n'est pas suffisant, le 26 est aussi fêté et donc encore quelques repas sont prévus. 

Je voulais terminer en précisant qu'ici à Eloubaline, village animiste où la tradition des fétiches perdure, tous se sont rassemblés pour célébrer une fête chrétienne, comme ce fût le cas quelques jours auparavant, lors de la messe de quarantaine pour les musulmans. Je prend exemple de ce village pour espérer un monde meilleur, un monde plus tolérant et où il est possible de se rassembler quelque soit sa religion. J'étais heureuse de partager cette fête de Noël avec eux, montrant toutes les valeurs que nous devrions tous mettre en avant particulièrement ce jour là. 

Merci à eux, merci à Eloubalir. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article