Premiers pas en Casamance...

Publié le par Estelle

Bateau pour la Casamance

Bateau pour la Casamance

Tanguer n'est pas chavirer !

Proverbe sénégalais

Et oui tanguer ne signifie pas chavirer... mais néanmoins cette sensation ne me plait guère !!! Pour preuve, la traversée que nous avons effectuée à bord du bateau Aline Sittoé Diatta pour rejoindre la casamance m'a fortement pertubée, pas au point d'être malade mais presque! 

Pour la venue de deux toubabs frenchies, sorties tout droit de leur Limousin natal, les voilà en immersion en Afrique noire. Après un bref passage  dans la chaleur étouffante de Dakar, un yassa dans l'estomac (premier plat sénégalais grandement préparé par Janine), une virée en taxi dans les embouteillages de la capitale (elles ont pu faire connaissance avec les bana-bana, ces vendeurs ambulants qui vendent de tout dans le capharnaüm des voitures)... nous voilà enfin arrivées au port pour un voyage en Casamance. 

Mais, tout celà se mérite et la Casamance en premier ! Donc, nous avons pris place sur le bateau pour une traversée normalement prévue de 14 heures avec une escale d'une petite heure à Karabane (comme souvent ici, nous avons mis un peu plus de temps que prévu... un léger retard Sénégalais). Heureusement, nous avions un lit couchette pour dormir parce que mine de rien c'est long plus de 15 heures sur un bateau ! Mais, je crois le plus terrible, c'est au petit matin, en se réveillant, la gueule pâteuse, les odeurs fortement désagréables de la nuit, l'idée première, c'est de sortir... oui sortir s'aérer, respirer l'air marin. Et là nous avons eu le plaisir d'observer les grands dauphins, jouant à nous suivre.

Vers midi, nous avons posé pied à terre à Ziguinchor, la capitale de la Casamance et c'était donc parti pour une virée dans la belle région verte où la Teranga (l'hospitalité) prend tout son sens !

Un proverbe Diola dit : " Si tu vois un étranger, considère-le comme un roi ! "

Et bien, nous avons été reçues comme des reines...

Premiers pas en Casamance...Premiers pas en Casamance...
Premiers pas en Casamance...

En cette fin d'hivernage, la Casamance est plus verte que jamais et quittant Ziguinchor, nous avons emprunté la route menant au royaume d'Oussouye à la découverte des rizières, si précieuses pour les Diolas. Nous posons bagages au campement Emanaye, petit endroit charmant au confort modeste mais très accueillant... toujours cette fameuse Teranga ! Tiens Emanaye que porte le nom de cet endroit signifie le riz en Diola, leur vraie richesse. 

Premiers pas en Casamance...
Premiers pas en Casamance...
Premiers pas en Casamance...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article