Le poisson amphibie : le périophtalme

Publié le par Estelle

Dans la vase à marée basse
Dans la vase à marée basse

Dans la vase à marée basse

« Les animaux à pattes marchent et les animaux à nageoires nagent ! »

Voilà une évidence me direz-vous, mais qui mérite de s’y pencher ! Figurez-vous qu’il existe des animaux à nageoires, donc des poissons, et qui marchent et qui donc peuvent s’aventurer hors de l’eau. Je vous présente donc les périophtalmes (les mudskippers des  anglophones).

Les périophtalmes, appelés aussi poissons grenouille, sont capables de vivre provisoirement à l’air libre, sur la vase de la mangrove où ils se nourrissent d’insectes et petits invertébrés.

Mais, le plus impressionnant chez ses poissons est leurs yeux ! Des yeux globuleux, bougeant dans tous les sens, ont une structure double, lui permettant de voir sous et sur l’eau. Il respire grâce à ses branchies, mais possède aussi une respiration cutanée comme les grenouilles. C’est pour cette raison qu’il est gluant.

Sa vie se résume à se déplacer sur les longues étendues de vase bordant la mangrove, il s’y roule souvent pour s’en enduire le corps, afin de rester gluant. Pour se trouver une copine, il se met à sauter sur place pour montrer ses belles nageoires et occasionnellement, il se bat avec un autre mâle qui roderait dans son quartier ! Il reste très territorial et agressif !

Pendant ce temps, la femelle creuse un trou en avalant la vase pour la recracher à l’extérieur. Ce trou est en faite une caverne semi-immergée dans laquelle, elle aura creusée une partie en hauteur où elle aura pondu ses œufs. Elle prendra soin dans de multiples allers-retours de récupérer de l’oxygène à l’extérieur pour la relâcher dans la chambre contenant les œufs. 

Le poisson amphibie : le périophtalme
Le poisson amphibie : le périophtalme

Publié dans Faune, Nature, poisson

Commenter cet article