Le bissap, fleur d'hibiscus

Publié le par Estelle

Sous le nom de bissap (en wolof) en Afrique ou de karcadé (de l’arabe karkandji) en Egypte, les boissons à base de fleurs d’hibiscus ont conquis des millions d’Africains.

Délicieuse et désaltérante, froide ou chaude, cette boisson a tout pour devenir un produit incontournable de la cuisine africaine. Face à la popularité des sodas en Afrique, le jus de bissap tient bon ! Il a des atouts pour lui : pas cher, facile à préparer et accessible. Pratique pour être préparé en grande quantité, c’est la boisson privilégiée des fêtes. Les enfants se régalent des petits sachets de bissap congelé qu’ils dégustent comme un sorbet.

La plante hibiscus sabdariffa, l’oseille de Guinée est un arbuste qui fait partie de la famille du gombo ou du coton. Cette plante est tolérante à la chaleur et elle est cultivée à travers le Sahel (Sénégal – Soudan), en Egypte ainsi qu’en Afrique tropicale (Congo). Il existe deux types caractérisés par la couleur de leurs fibres : rouge et verte ou blanche. Cette dernière est surtout cultivée pour ses feuilles utilisées comme épinards acides.

En Afrique, le bissap est principalement bu tout simplement, un goût acidulé avec un parfum de fruit rouge. C’est aussi un colorant alimentaire qui est de plus en plus utilisé en remplacement des colorants chimiques. Cette utilisation concerne surtout le marché européen qui importe environ 3000t de calices séché par an. Le bissap est riche en vitamine C ; en infusion chaude, il facilite la digestion, est diurétique.

Pour préparer le bissap, il faut amener l’eau à ébullition, ajouter 1 à 2 cuillères à café de fleurs d’hibiscus par tasse. Retirer du feu et sucrer selon votre goût. Laisser infuser 10 minutes environ jusqu’à ce que l’infusion devienne pourpre. Filtrer avant de servir.

 

Le bissap, fleur d'hibiscus

Publié dans Boisson, cuisine, Flore, fleur, Nature

Commenter cet article