Sous les palétuviers, des huîtres aussi...

Publié le par Estelle

Barbecue d'huîtres avec mon frère Papis à Eloubaline

Barbecue d'huîtres avec mon frère Papis à Eloubaline

Le palétuvier, plante à fleurs tropicales, typique de la mangrove, joue un rôle vital à la fois pour la population locale et pour les animaux sauvages. Il figure au nombre des rares plantes à pouvoir pousser dans l'eau salée, permettant une rapide colonisation; 

Au Sénégal comme en Gambie, il existe deux types de palétuviers, le blanc et le rouge, aisément identifiables. Avec ses feuilles vernissées et ses entrelacs de racines échasses, le ROUGE est le plus courant. Le BLANC, quand à lui, pousse sur la terre, inondée lorsque la marée est haute. Dépourvu de racines échasses, il est reconnaissable à ses racines, sortes de pores circulaires permettant la respiration qui émergent de la vase au pied de l'arbre. Les racines retiennent la vase, la végétation, les débris et jusqu'aux propres feuilles des arbres. Tout ceci forme un amas enchevêtré, le bourbier créé devient un milieu idéal à la croissance de nouveaux palétuviers. Ainsi, la mangrove conquiert de nouveaux espaces et se régénère sans cesse. 

Les huîtres s'accrochent aux racines du palétuvier à marée haute. Mais, lorsque l'eau se retire, c'est un jeu d'enfants que de les ramasser Attention toutefois aux coupures !!! Une fois les branches coupées, rien ne vaut que de déguster sur le feu. Un délice !!! aussi bonne que les huîtres du bassin d'Arcachon que je connais si bien !!!

Sous les palétuviers, des huîtres aussi...
Sous les palétuviers, des huîtres aussi...
Sous les palétuviers, des huîtres aussi...
Sous les palétuviers, des huîtres aussi...
Sous les palétuviers, des huîtres aussi...
Sous les palétuviers, des huîtres aussi...
Sous les palétuviers, des huîtres aussi...

Publié dans Flore, Nature, arbre, Faune, poisson, cuisine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article