En moto taxi...

Publié le par Estelle

En moto taxi...
En moto taxi...En moto taxi...
En moto taxi...En moto taxi...

Taxi-brousse, cars rapides, taxi et bien non ! Nous optons pour la moto taxi "jakarta" direction Oussouye. Très pratiques et surtout rapides c'est une autre façon de parcourir les routes de la Casamance.

En moto taxi...En moto taxi...
En moto taxi...En moto taxi...

Et nous voilà à Oussouye... ville royale ! Cette paisible bourgade de 6000 âmes a une culture Diola très vivace. Et pour cause le roi local est très présent. Si les royautés traditionnelles n'ont pas toutes survécu à la colonisation, Oussouye demeure le siège du roi du Kassa. Entièrement vêtu de rouge, portant une haute chéchia et un sceptre de paille, il est chargé d'honorer les divinités et de les apaiser. Il fixe la date des grands travaux agricoles et des cérémonies importantes. Il n'est autorisé à sortir du bois sacré que pour la fête de d'indépendance(4 avril) et la fête de Houmabel (en septembre). Après une vacance du pouvoir de 15 ans, Oussouye a retrouvé un roi le 17 janvier 2001, le roi Sibiloumbaye Diédhiou.

Les colonisateurs manquaient bien souvent des connaissances Diolas qui leur auraient permis d'éviter des actions "sacrilèges". Le roi d'Oussouye, Sihalébé, fût arrêté en 1903 et emprisonné à Sedhiou. Il ne représentait aucun danger, son pouvoir étant essentiellement religieux. Or, les Français ignoraient qu'un roi animiste vivant à l'écart du village dans un bois sacré, ne pouvait ni manger ni boire en public. Sihalébé se laissa donc mourir de faim plutôt que de transgresser l'interdit...

Commenter cet article

Jennifer 27/06/2014 11:31

Très belle voyage avec le moto taxi , surtout la rapidité et le confort
Personnellement je réserve les motos taxi pour tous mes trajets et je suis très satisfaite