Un lac qui ne manque pas de sel !

Publié le par Estelle

Coucher de soleil sur le lac Rose

Coucher de soleil sur le lac Rose

Etendu telle une oasis, le lac Retba - plus connu sous le nom de lac rose- a gagné sa notoriété avec le rallye Paris-Dakar, qui y célébrait son arrivée avant de déménager sur un autre continent...

Pourquoi rose ??? c'est une algue microscopique qui est responsable ! Pour résister à la forte concentration de sel 380g/l soit 10fois le taux normal en mer, cette algue sécrète un pigment rouge. Plus l'évaporation est forte, plus la concentration en sel augmente. Les algues augmentent à leur tour leur sécrétion de pigment. 

Les forçats du sel : Et oui j'ai croisé des ramasseurs, corps enduit de beurre de karité, souvent revêtu de grandes chaussettes pour protéger les jambes. Avec des bâtons à pointe, ils transpercent la croûte au fond du lac et extraient des seaux de sel blanc qu'ils mettent dans leur pirogue.  Le sel est débarqué sur les berges par des femmes qui constituent d'énormes tas. Le sel est ensuite mis en sac. La production annuelle est d'environ 25 000t. Quand l'harmattan souffle, il se produit une légère mousse de sel, d'où l'on tire la "fleur de sel".

Une curiosité scientifique menacée : Pour les biologistes, le lac est un lieu magique qui recèle des espaces rares, les bactéries de l'extrême ! Cet écosystème unique est pourtant gravement menacé par la surexploitation du sel marin. 

 

 

Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !
Un lac qui ne manque pas de sel !

Publié dans Dakar, Nature

Commenter cet article