Simal : royaume d'enfance de Senghor

Publié le par Estelle

« Si l'on veut nous trouver des maîtres à penser, il serait plus sage de les chercher du côté de l'Afrique. Comme les lamantins, jadis quadrupèdes ou hommes, retournent boire à la source de Simal. »

Senghor

Simal : royaume d'enfance de Senghor

      La douceur, c'est le mot qui me vient en premier en évoquant Simal.

Sous un arbre à palabres, face au bolong, il est bon de prendre le temps à la comtemplation.

     Le village de Simal est l'un des plus anciens villages de l'arrondissement de Fimela et de la région de Fatick. Situé dans une zone littorale, Simal par son passé est riche d'enseignement. C'est un village qui est à cheval entre la mer et le continent. Il existe depuis le début du quinzième siècle et bien avant la découverte des Etats Unis d'Amérique. Le village fut Fondé par Sounkarou Khalis de la Lignée des Simala d'où est originaire le nom du Village.

     Simal est connu comme étant un village mystique et mytique. Les génies protecteurs  du village tels que Sagnanène, Yambala, Kanguel, Packmbel... sont craints et adorés par les habitants du village malgré la présence de l'islam dans la localité. Les simalois sont à cent pour cent musulmans mais ceci ne les empêche pas de continuer à vivre et à perpétuer le rituel que les ancêtres leur ont légué.

    Le nom de Simal a parcouru le monde grâce à la plume de l’illustre poète et président Léopold Sédar Senghor. Dans pas mal de ses écrits, Senghor fait référence à Simal. Comme Senghor a grandi dans cette espace (de Djilor à Simal) en y gardant les troupeaux  en tant qu’enfant, il ne pouvait pas ne pas être attiré par les charmes de la végétation.

Ce qui fait que Simal est devenu un patrimoine classé du royaume d’enfance du poète président.  

Deuk en Wolof (village)

DicoWolof

Commenter cet article

carnet de voyage 21/01/2014 18:08

Bravo pour votre site. C'est très intéressant, surtout pour présenter une destination dont on ne parle pas assez !

Merci