L'ivresse du vin de palme

Publié le par Estelle

L'ivresse du vin de palmeL'ivresse du vin de palme
L'ivresse du vin de palme
L'ivresse du vin de palmeL'ivresse du vin de palmeL'ivresse du vin de palme

     En arrivant la première fois en Casamance, dans un petit village, une fête se terminait... 

     Mais, nous avons été invités à partager la boisson locale, présente dans toutes festivités : le "Bunuk", vin de palme si caractéristique, de couleur blanche et laiteuse. Il m'a fallu quleques temps pour m'habituer à ce goût un peu âpre.

     En voyageant sur les routes de Casamance, durant la saison sèche, on aperçoit des hommes perchés sur les palmiers rôniers, récoltant la précieuse sève. Les hommes grimpent habilement sur les palmiers à l'aide d'une simple corde (kandab en Diola), enserrant leur taille et le tronc de l'arbre.

     Juste sous le départ de la branche, ils perçent un trou dans l'écorce tendre jusqu'à atteindre la sève. Le liquide s'écoule lentement à travers un entonnoir dans une bouteille. A la fin de la journée, ils viennent récupérer le récipient, plein de sève blanche épaisse. A ce stade, la teneur en alcool est minime, mais elle augmente à mesure de la fermentation.

    Il est servi dans un bol en terre cuite. Cette boisson se boit en groupe, à tour de rôle en commençant toujours par les ainés. La première cuillère est jetée par terre, pour les ancêtres.

    Aussi, dans toutes les cérémonies, cette boisson est présente.

     A consommer tout de même avec modération !!!!

Commenter cet article